La sexualité des dieux

Et s’il y avait une autre façon de faire ? Une autre danse que je pouvais pratiquer avec celle ou celui qui me donne suffisamment envie pour oser vraiment me mettre à nu.

La sexualité sacrée ou sexualité des dieux (j’adore ce terme) serait la partie spirituelle de notre sexualité et bien plus encore….

Finalement quelle est la signification de ce terme ?

Elle est vraiment propre à chacun. Par exemple, ma définition à moi est la communion du corps, de l’esprit, de l’âme à travers la sexualité, comme une méditation des sens qu’on partagerait avec une femme ou un homme et où la notion de recherche de l’orgasme n’est plus centrale.

Et cela ne veut pas dire je ne peux pas laisser mon animalité se révéler pour partager cette énergie issue de la terre parce que c’est peut-être aussi ça une sexualité divine, lâcher prise et laisser place à ce qui vient plutôt que chercher à faire.

Finalement ne serait-ce pas, être ? Être nu, sans masque avec une personne qui est et à décider de s’abandonner à nous ?

Se laisser aller, s’abandonner dans l’inconnu comme si demain n’existait pas, comme arrêter le temps, le temps d’oublier la performance pour le plaisir de l’union, de la communion de deux corps, deux esprits, deux âmes exprimant ce qui il y’a de plus merveilleux et obscur vers la création d’une trinité, celle de la rencontre entre le féminin et le masculin.

Deux éléments que l’homme et la femme ont en chacun d’eux et quand chacun des deux est en harmonie et exprime ces deux côtés alors la sexualité des dieux prend vie.

 

Texte rédigé par Yannick Rosalie, coach certifié de l’Ecole de coaching Francophone & Institut Paul Pyronnet et formateur.

Photo libre de droit

Ps : Cette rédaction est issue d’une réflexion et non de recherches scientifique.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.