Le courage d’être soi

Si tu lis ces quelques mots, c’est que le titre ta attiré et que peut-être tu aimerais avoir des réponses ?

N’est-ce pas courageux de prendre le temps de s’arrêter sur un sujet qui nous intéresse ?

Qui suis-je si je ne suis pas totalement moi ? Qui suis-je si je joue un rôle dans ma propre vie ?

Affirmer sa personnalité, ses côtés obscures, sa partie lumineuse ou ses ambitions est définitivement une preuve de courage. Le courage d’être soi.

Exprimer son vrai soi/moi en sachant ce que cela implique est la plus belle preuve d’amour qu’on peut se faire à soi-même, la partie la plus vulnérable : celle qui parfois nous fait pencher dans nos travers, dans nos addictions et qui pourtant est une ossature dans notre personnalité. Et c’est cette dernière que nous cachons chaque jour à nos proches, de peur de leur réaction et c’est justifié car on n’a pas forcément envie d’entendre « tu as changé »,  » Qu-est-ce qu’il t’arrive ? »  » Calme-toi » car on va devoir constamment se justifier, de quoi ? D’être soi. N’est-ce pas ridicule de se justifier d’être soi ?

Je suis qui je suis, tu es qui tu es et nous sommes qui nous sommes malgré ce que nous croyons. Faire preuve d’ipséité en révélant au monde notre véritable soi et en laissant apparaitre notre vulnérabilité, n’est pas le plus beau des cadeaux qu’on peut se faire à soi ?

Nous ne sommes plus effrayés à l’idée de montrer au monde entier notre richesse intérieure car nous avons compris que c’était le seul moyen d’être le plus authentique et donc d’inspirer les autres à l’être comme un effet boule de neige.

C’est ce même effet qui révèle des hommes et femmes qui changent le monde.

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous sommes inadéquate, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissance au-delà des limites. C’est notre lumière, pas notre obscurité qui nous effraie le plus. Votre petit jeu ne sert pas le monde. Il n’y a rien de lumineux à se diminuer pour que les autres se sentent fragile autour de toi. Nous étions tous censés briller comme des enfants. Ce n’est pas juste chez certains d’entre nous. C’est dans tous le monde. Et comme nous laissons notre propre lumière briller, nous laissons inconsciemment la permission aux autres de faire la même chose comme nous sommes libéré de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres » – Cruz, Coach Carter.

Texte rédigé par Yannick Rosalie, coach certifié de l’Ecole de coaching Francophone & Institut Paul Pyronnet et formateur.

Crédit photo : Tina Floersch (Photo libre de droit)

Ps : Cette rédaction est issue d’une réflexion et non de recherches scientifique.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.