Le deuil de ton départ

J’ai trouvé un second souffle dans ma vie, le jour où j’ai compris le message de ta mort et j’ai pu commencer à faire mon deuil en arrêtant de pleurer égoïstement mais en commençant à célébrer ton départ.

As-tu été triste lorsque tu nous as quitté à jamais ? As-tu pensé aux tiens que tu laissais?

C’est ce genre de questions qu’on aimerait posé à la personne partie hein ? C’est évident qu’elle est responsable de notre tristesse, nan ?

Alors pourquoi sommes-nous aussi tristes et devons faire le deuil de sa mort ?

Chaque individu a sa propre réponse quand l’un de ses proches décède car ensemble ils avaient une relation bien particulière, proche ou non et chacun/chacune à propre signification de la mort qui est unique.

D’où vient la tristesse de ma perte ? Est-ce moi qui est en réaction à la mort et qui crée moi-même ma propre souffrance ?

Est-il acceptable dans notre société de ne pas être triste et simplement célébrer le départ d’un proche qui peut-être bien mieux ailleurs ?

Pourquoi ne devrais-je pas festoyer ta mort si toi qui est parti est encore plus heureux qu’avant ?

Devrais-je me sentir coupable de partager la même émotion et les sentiments que tu as aussi ?

Parce que finalement, il n’y a que toi qui puisse me dire exactement ce qu’est la mort puisque tu en a fait l’expérience. Moi qui suis vivant, je suis inexpérimenté. Je pleure une partie de toi qui vivait en moi comme une perte, ta perte, car plus jamais je ne pourrais te parler, plus jamais je ne pourrais rigoler avec toi, plus jamais je ne pourrais me sentir en joie ou en colère à te côtés.

Que m’as-tu laissé ? Seul moi est la réponse car moi seul est maître de la signification que je peux donner de ton départ.

 

#La mort est un processus indispensable à la vie dont aucun ne peut y échapper, doit-on pour autant être malheureux/se à vie après le décès d’un être aimé ?

Texte rédigé par Yannick Rosalie, coach certifié de l’Ecole de coaching Francophone & Institut Paul Pyronnet et formateur.

Crédit photo : Luis Galvez (Photo libre de droit)

Ps : Cette rédaction est issue d’une réflexion et non de recherches scientifique.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.